peche-et-implication-peche-au-crabe-des-neiges-credit-serge-jauvinLes sept communautés membres de l’AMIK pratiquent des activités de pêche alimentaire et rituelle, ainsi que des activités de pêche commerciale. L’AMIK, elle-même, participe aux activités de pêche commerciale en opérant certains bateaux de pêche. Pour plus d’informations sur les activités de pêche des communautés, consultez les fiches des communautés membres.

Suivant les objectifs du PAGRAO, l’AMIK a pour fonction de permettre à ses communautés membres de participer de manière experte et éclairée à la gestion intégrée et durable des ressources aquatiques et des océans. La notion de gestion intégrée signifie la prise en compte de toutes les composantes environnementales (tous les écosystèmes), sociales (tous les acteurs et leurs besoins), économiques (les usages et leurs enjeux) et théorico-pratiques (les savoirs et expertises scientifiques, traditionnelles et culturelles). La gestion durable a pour but d’assurer la conservation à long terme des ressources et des milieux aquatiques et océaniques, ainsi que de pérenniser les emplois dans le secteur de la pêche et du récréotourisme pour les futures générations.

Pour cela, l’AMIK assure, pour ses membres, un service de veille stratégique pour recueillir l’information en lien avec la gestion des ressources aquatiques et océaniques et l’industrie des pêches. Elle offre également à ses membres des possibilités de réseautage, de formation continue, de sensibilisation et d’éducation à la conservation des ressources. Enfin, l’AMIK représente les intérêts des communautés sur différentes tribunes, à la fois régionales, nationales et internationales et participe aux activités en lien avec la gestion des pêches et l’industrie maritime, en prenant part, entre autres, à divers comités consultatifs provinciaux et fédéraux.

À ce titre, l’AMIK participe aux comités consultatifs et aux revues des pairs organisées par le ministère des Pêches et Océans Canada ou d’autres organismes à propos de différentes espèces, par exemple le crabe des neiges, la mactre de Stimpson, le buccin, le flétan du Groenland (turbot) ou la crevette nordique. L’AMIK participe également aux réflexions et consultations sur les espèces en péril.

Le directeur général de l’AMIK et le gestionnaire des pêches s’impliquent au nom de leurs membres dans différentes réunions, conseils d’administration ou assemblées générales d’organismes importants du milieu tels que : l’Alliance des pêcheurs professionnels du Québec (APPQ), le Conseil canadien des pêcheurs professionnels (CCPP), le Créneau d’excellence ACCORD Ressources, sciences et technologies marines, Merinov, le Centre d’innovation de l’aquaculture et des pêches du Québec, le Regroupement des pêcheurs professionnels de la Haute et de la Moyenne-Côte-Nord (RPPHMCN), le Réseau canadien de recherche sur la pêche (RCRP).

Ainsi, l’AMIK permet la participation de ses communautés membres aux processus décisionnels importants, en faisant des Innus des partenaires experts du ministère des Pêches et Océans Canada et des autres acteurs de la gestion des pêches et des ressources au Québec.
Pour plus d’informations sur l’implication de l’AMIK dans la gestion des pêches, la formation ou les activités de pêche, contactez Serge Langelier, gestionnaire des pêches.

Entrez un mot clés et cliquez sur Entrée