Les oiseaux migrateurs tels que les outardes ou les canards ont une grande importance pour les Innus de la Côte-Nord tant du point de vue culturel, qu’alimentaire ou spirituel. Ce projet scientifique effectué sur trois ans a fait suite à une étude de faisabilité opérée par l’AMIK à l’hiver 2011 pour le Service canadien de la faune. Les objectifs étaient d’améliorer les connaissances sur la faune aviaire et de souligner l’importance de cette chasse de subsistance.

Les chasseurs des communautés ont répondu à un questionnaire, portant sur :

  • les espèces chassées au printemps et à l’automne précédent;
  • les changements observés (dates d’arrivée des espèces, nouvelles espèces observées, diminution/augmentation du nombre de certaines espèces etc.);
  • deux espèces en péril, soit le garrot d’Islande et l’arlequin plongeur.

Partenaire financier : Service Canadien de la Faune
Partenaires : les sept communautés innues membres
Chargées de projet : Limoilou-Amélie Renaud et Claire Pédrot

Entrez un mot clés et cliquez sur Entrée